L’est Républicain, Nancy : 130 PERSONNES POUR ÉVOQUER L’AVENIR DE LA SYRIE

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

L’est Républicain, Nancy, Cet événement, prévu de longue date, était organisé par les associations « Le peuple syrien connaît sa voie », les Travailleurs Maghrébins, Diwan, France Syrie Entraide, dans le cadre de la première édition de « La Syrie au Cœur ». Et en raison des attentats quatre jours auparavant, la rencontre a attiré un public nombreux : plus de 130 personnes, dont beaucoup, carnet et stylo à la main, avides d’explications et de clarté.

« La Syrie, c’est plus de 300.000 morts »

Après une minute de silence pour les victimes, Ziad Majed a commencé : « Quand on parle de la Syrie, c’est les réfugiés ou le terrorisme. On parle des conséquences et pas des causes. La Syrie, c’est plus de 300.000 morts… L’horreur se déplace, fait des victimes. Pourquoi des monstres ont émergé parmi le peuple syrien et dans le monde ? Pourquoi en est-on arrivé là ? », questionne le politologue qui a publié « Syrie, la révolution orpheline » en 2014 chez Actes Sud. Il retrace l’histoire du pays, le régime de barbarie construit après le coup d’Etat militaire du père Assad en 1970, le contrôle des médias, des gens, les arrestations, disparitions, tortures : « La famille Assad est partout et a réussi à rendre son peuple presque invisible. On parle rarement de la lutte armée acharnée… »

S’attaquer au racisme en France

Le public écoute, scotché aux paroles limpides du spécialiste. Il rappelle ensuite la révolution de 2011 « stoppée par le sang, les massacres ». Et la seule solution des Syriens : prendre les armes « pensant que le monde va les voir. » Or, la communauté internationale les ignore et la lutte vire à la guerre civile. Plusieurs groupes islamistes émergent alors. Dont les djihadistes (Daech) qui recrutent d’abord en Irak, en Syrie, et attirent les médias avec du sensationnel, des décapitations, des attentats…

Un micro circule dans la salle et les questions fusent. « Y a-t-il de l’espoir », interroge un participant. « Oui, je crois en une sortie de crise s’il y a un consensus national syrien », répond Ziad Majed. « On peut battre Daech avec les opposants au régime syrien à la seule condition : il faut que Bachar el Assad parte. C’est lui la source de la catastrophe, la racine du mal. Pour en finir avec Daech, il faut stopper le fascisme d‘Assad. »

Il assure que bombarder ne réglera pas tout. « C’est une réaction légitime mais qui semble dire qu’il n’y a pas d’autres alternatives. De plus, l’intervention des Russes est extrêmement dangereuse…»

Faut-il craindre d’autres attentats ? « Pour lutter contre le terrorisme en France il faut s’attaquer aux raisons « franco-françaises », avance Ziad Majed : « le racisme, le problème des banlieues, certains imams qui prêchent n’importe quoi…. »

Laisser un commentaire


Fatal error: Uncaught Exception: Template 'templates/form/web/widgets/#type.html' not found ! in /homepages/7/d591783352/htdocs/clickandbuilds/FSENancyFR/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php:723 Stack trace: #0 /homepages/7/d591783352/htdocs/clickandbuilds/FSENancyFR/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php(454): WYSIJA_help_render_engine->_loadTemplate('templates/form/...') #1 /homepages/7/d591783352/htdocs/clickandbuilds/FSENancyFR/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php(169): WYSIJA_help_render_engine->_parse('\n{include file=...') #2 /homepages/7/d591783352/htdocs/clickandbuilds/FSENancyFR/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/form_engine.php(756): WYSIJA_help_render_engine->render(Array, 'templates/form/...') #3 /homepages/7/d591783352/htdocs/clickandbuilds/FSENancyFR/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/form_engine.php(638): WYSIJA_help_form_engine->render_web_body() #4 /homepages/7/d591783352/htdocs/clickandbuilds/FSENancyFR/ in /homepages/7/d591783352/htdocs/clickandbuilds/FSENancyFR/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php on line 723